abasourdissement


abasourdissement

abasourdir [ abazurdir ] v. tr. <conjug. : 2>
• 1721; « tuer » déb. XVIIe; de l'arg. basourdir 1628 « tuer », avec infl. de assourdir
1Assourdir, étourdir par un grand bruit.
2Par ext. Étourdir de surprise. hébéter, sidérer, stupéfier. Cette nouvelle m'a abasourdi. N. m. ABASOURDISSEMENT , 1845 .

abasourdissement nom masculin État de quelqu'un qui est abasourdi.

⇒ABASOURDISSEMENT, subst. masc.
I.— Sens phys., rare. État d'une personne étourdie à l'extrême par un grand bruit (Cf. dict.).
II.— Fig. État psychologique voisin de la stupeur :
1. Aussi ce ne fut ni l'invasion de Napoléon en Italie, ni les principes français qui perdirent Venise; mais la conduite de son gouvernement et l'abasourdissement de ceux qui le composaient.
E.-D. DE LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 690.
2. Pour se bien faire une idée du trouble profond que le tableau de Dante et Virgile dut jeter dans les esprits d'alors, de l'étonnement, de l'abasourdissement, de la colère, du hourra, des injures, de l'enthousiasme et des éclats de rire insolents qui entourèrent ce beau tableau, vrai signal d'une révolution, il faut se rappeler que dans l'atelier de M. Guérin, homme d'un grand mérite, mais despote et exclusif comme son maître David, il n'y avait qu'un petit nombre de parias qui se préoccupaient des vieux maîtres à l'écart et osaient timidement conspirer à l'ombre de Raphaël et de Michel-Ange.
Ch. BAUDELAIRE, Salon de 1846, 1846, p. 112.
Rem. Dans l'ex. 2 abasourdissement indique, par rapport à étonnement, un progrès dans l'intensité; en effet, l'abasourdissement, à la différence de l'étonnement, porte atteinte à la sensibilité.
Prononc. :[]. Enq. ://.
ÉTYMOL. ET HIST. — Dér. de abasourdir à l'aide du suff. nom. -ment2. Comme abasourdissant et à la différence de abasourdir (cf. ces mots, étymol. et hist.), mot entré tardivement dans la lang. (XIXe s.) et n'ayant aucune accept. arg. Attesté pour la 1re fois en 1823 au sens fig. (cf. ex. 1) et en 1835 ou peut-être en 1831 (cf. JOURNET-PETIT) au sens phys., le mot subsiste dans les 2 sens. Cependant seuls les dict. du XXe s., contrairement à ceux du XIXe s., distinguent les 2 sens (Pt Lar., Lar. encyclop., Lar. 3).
STAT. — Fréq. abs. litt. :2.

abasourdissement [abazuʀdismɑ̃; abasuʀdismɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1823, « stupeur »; 1835, sens physique; de abasourdir.
Littér. État d'une personne abasourdie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • abasourdir — [ abazurdir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1721; « tuer » déb. XVIIe; de l arg. basourdir 1628 « tuer », avec infl. de assourdir 1 ♦ Assourdir, étourdir par un grand bruit. 2 ♦ Par ext. Étourdir de surprise. ⇒ hébéter, sidérer, stupéfier. Cette… …   Encyclopédie Universelle

  • ahurissement — [ ayrismɑ̃ ] n. m. • 1853; de ahurir ♦ État d une personne ahurie. ⇒ étonnement, stupéfaction. « l ahurissement à demi somnambulique » (Bourget). Dans un état d ahurissement. ⇒ hébétude. ● ahurissement nom masculin État de quelqu un qui est ahuri …   Encyclopédie Universelle

  • stupéfaction — [ stypefaksjɔ̃ ] n. f. • v. 1370 méd.; du lat. stupefactus → stupéfait 1 ♦ État d une personne stupéfaite. ⇒ ahurissement, ébahissement, étonnement, stupeur, surprise. « un air de surprise qui devint bientôt de la stupéfaction » (Musset). À la… …   Encyclopédie Universelle

  • stupeur — [ stypɶr ] n. f. • 1333; lat. stupor 1 ♦ Méd. État d inertie et d insensibilité profondes lié à un engourdissement général. ⇒ anéantissement. « La stupeur, qui l envahissait de plus en plus, lui ôtait jusqu à la sensation de la souffrance »… …   Encyclopédie Universelle

  • ement — abaissement abasourdissement abattement abjectement aboiement abominablement abonnement abonnissement abouchement aboutement aboutissement abruptement abrutissement abrègement abréviativement abstraitement absurdement abusivement abâtardissement… …   Dictionnaire des rimes

  • seman — abaissement abasourdissement abonnissement aboutissement abrutissement abâtardissement abêtissement accomplissement accroissement accroupissement acquiescement acrimonieusement adossement adoucissement affadissement affaiblissement affaissement… …   Dictionnaire des rimes